Développez votre capacité de travail : c’est possible !

 

Développez votre capacité de travail : c’est possible !

Alors que certains redoutent ce que peut représenter une prépa, d’autres n’hésitent pas à s’investir pleinement dans cette année afin d’acquérir l’ensemble des compétences requises et d’accéder aux premières places de la listes des admis en école. C’est le cas des 90 Idésiens qui ont fait leur rentrée le 1er septembre dernier. Après 10 jours d’efforts pour s’adapter au rythme soutenu des cours et du travail personnel,  les neurones s’échauffent et les premières inquiétudes apparaissent : vais-je y arriver ?

ORGANISATION et METHODE doivent être au cœur de l’apprentissage de ces premières semaines. Les habitudes de travail sont bousculées et remises en question dans le but d’optimiser, pour chacun des élèves, la capacité de travail. Afin de rassurer tous ceux qui pourraient se sentir submergés dans cette période, nous vous proposons quelques conseils pour avancer sereinement cette année.

Planifiez votre temps de travail hebdomadaire: Etablissez un emploi du temps afin d’organiser au mieux vos plages horaires disponibles. Placez votre travail scolaire sur un créneau précis en décidant d’y consacrer 30 minutes, 1 ,2 ou 3 heures selon les jours et les besoins. Il est beaucoup moins difficile de se mettre au travail lorsque tout est planifié et organisé. Vous gagnerez en efficacité et cela vous permettra, de surcroît, de vous familiariser au chronomètre draconien des concours.

 Tenez compte de votre rythme personnel : Il faut solliciter votre cerveau quand vos capacités de concentration et de mémorisation sont les meilleures, le but étant de travailler le plus efficacement possible. Chacun n’a pas les mêmes aptitudes au travail en fonction du moment de la journée. Le manque de sommeil se répercute le lendemain sur la concentration et la mémorisation, aussi sachez vous coucher plus tôt si cela est nécessaire, vous vous lèverez plus tôt pour travailler, et en meilleure forme, car un travail réalisé trop tardivement le soir s’avérera infructueux au niveau des acquis.

 Prévoyez un planning varié et commencez par le plus rapide. Notre cerveau ne peut rester concentré sur un même sujet trop longtemps. Environ toutes les 20 minutes, nous subissons une « baisse de régime » et mieux vaut alors faire une courte pause (se lever, s’étirer, boire un verre d’eau) plutôt que de perdre du temps à relire son cours sans rien en retenir. Programmez plusieurs types de disciplines dans une tranche de travail personnel. Pour vous encourager, faites une liste de ce que vous avez à faire en vous mettant au travail et commencez par ce qui sera le plus rapide. Cela vous permet d’avancer vite et de rayer sur votre liste ce qui est fait : vous avancez, cela vous encourage et vous donne du cœur à l’ouvrage !

 Travaillez TOUS LES JOURS : Non seulement le travail produit sera meilleur, mais vous « musclerez » mieux les capacités cérébrales indispensables à l’apprentissage. La mémorisation a en effet besoin de répétition. Pour bien mettre en mémoire quelque chose, il faut l’apprendre non pas une fois mais plusieurs fois. En travaillant quotidiennement, vous aidez votre mémoire à engranger  les connaissances. Travailler tous les jours permet aussi d’avancer pas à pas dans la compréhension de notions difficiles. Vous vous attaquez à une première difficulté, puis à une autre, et une autre… et vous finissez par maîtriser des sujets complexes. Vous évitez le découragement, vous faites des progrès et cela vous donne envie de poursuivre le travail.

Le cap est désormais fixé ! Ajoutez à cela, motivation, détermination et persévérance afin de compléter la liste des bonnes résolutions pour les mois à venir… Quelques mois d’efforts  restent nécessaires pour, ensuite, vivre pleinement votre rêve d’orthophonie !

Entretien de sélection, pas si simple !

 

 

Entretien de sélection, pas si simple !

Candice

Pourquoi souhaitez-vous exercer ce métier ? Vaste sujet qui engendre, pour un grand nombre d’entre nous, une réponse peu construite, ponctuée d’hésitations, et souvent très générique. Pourquoi est-ce si difficile d’exposer les raisons qui nous ont amenés à choisir un métier ?

« Je sais que c’est ce métier que je veux faire, mais je ne sais pas pourquoi ! »  Qui suis-je ? Telle est la question. Comprendre l’origine du choix de ce métier, identifier les étapes de la construction de son projet nécessite un travail de réflexion parfois lourd et fastidieux.  Et il n’est pas rare de remettre ce travail à plus tard et de se laisser piéger par la facilité qui consiste à penser que ce choix s’est imposé comme une évidence dans notre parcours.

« C’est trop difficile de me justifier. »  Argumenter nécessite de s’appuyer sur des faits, des éléments tangibles qui cautionnent la pertinence de notre raisonnement. Apporter des preuves représente une véritable opportunité de se différencier et pourtant il est plus souvent évident de suspendre sa réflexion à « du coup, c’est comme ça » !

« Ça me stresse de parler de moi ! » Parler de ses choix, c’est accepter de parler de soi.  Pas toujours simple d’accepter de se dévoiler face à des inconnus qui sont là pour évaluer la pertinence de notre cheminement. Quelles sont nos craintes ? La peur de ne pas convaincre, la peur d’être remis(e) en question, la peur d’être jugé(e), autant de freins qui inhibent la prestation.

Vous l’aurez compris, considérer l’entretien de sélection comme une simple formalité représente un véritable risque d’échec. Penser que l’improvisation est une pratique performante pour réussir sa prestation se révèle être un leurre. Le facteur clé de réussite d’un entretien de sélection c’est LA PRÉPARATION !

En conséquence, pour tous ceux qui s’apprêtent à expérimenter l’exercice, le programme à venir pour les prochaines semaines est simple : introspection, analyse, structure de discours, anticipation des questions et motivations !

Et si vous souhaitez en savoir plus, n’hésitez pas, nous serons là pour répondre à toutes vos questions le samedi 10 janvier de 9h00 à 12h30 et le samedi 24 janvier prochain de 10h00 à 12h30.

Les Idésiens font leur rentrée en ORTHOPHONIE !

Les Idésiens font leur rentrée en ORTHOPHONIE !

Ils ont tous répondu « présent ». Et pourtant nous les avions alertés : « une année difficile », « investissement à 100%,  » du travail et de la rigueur »….mais c’était sans compter sur leur motivation et leur détermination qui ont eu raison de ces avertissements.
Nos 73 candidats n’ont donc pas hésité à franchir le pas de la prépa. Un doux mélange d’anxiété, d’enthousiasme et d’impatience flottait dans les couloirs. Après un accueil collectif, la promo a été répartie en 3 sous-groupes afin de faciliter les échanges et de développer une dynamique de groupe essentielle au travail collaboratif. C’est donc dans un climat serein que les élèves ont abordé ces mois intensifs de formation.

A quoi ressemble-t-elle notre promo 2014- 2015 ?
2014-09-11_134824
Bonne nouvelle, au fil des années, le nombre de garçons augmente. Ils sont quatre pour 69 filles. Certes, la parité est loin d’être respectée mais on progresse !

2014-09-11_203948

De même, le territoire national est bien représenté. Si nous suivions les traces de nos Idésiens, nous pourrions parcourir plus de 2000 Km à travers la France : le Morbihan, l’Ille-et-Vilaine, le Finistère, la Vendée, le Doubs, l’Oise, l’Aisne, la Seine-et-Marne et le Loir-et-Cher. Une diversité des régions qui favorisera communication et confrontations tant sur les us et coutumes que sur les particularités linguistiques : beau programme en perspective !
Les cursus observés démontrent également que la prépa ortho n’est pas réservée aux profils scientifiques. Un véritable atout pour cette nouvelle promo qui pourra ainsi compter sur la complémentarité des connaissances et méthodes de chacun. D’autant que nous avons également le plaisir d’accueillir 3 élèves en reconversion qui pourront faire part de leur expérience et de leur vécu professionnel.
Et enfin, quoi de mieux que de terminer en image pour vous les présenter. Après 15 jours de fréquentation intensive des salles de cours, des espaces de travail, de l’espace détente, ils semblent avoir trouvé leurs marques….et nous aussi !

idésiens 2 ORTHO 2014 WEB  2015

….et très bientôt le portrait de notre nouvelle promo IFSI : affaire à suivre !

Des idésiens épuisés par ce long déplacement et le stress de ce premier concours.
Beaucoup de culture générale, du vocabulaire, de la biologie, très peu de MLF …  un Besançon classique mais déstabilisant devant le peu de MLF !
Un concours bisontin qui nous apportera son lot de belles surprises comme chaque année à la parution des résultats !

Premier concours : le 17 décembre à Besançon !

Plus de 60 « idésiennes » dans le train ! La logistique se met en place !